Style de vie

Vivre dans la métropole de 20 millions d'habitants
Texte : Anja Klaffenbach | Photos : GettyImages, China International Windoor City

La Chine construit l'avenir – le savoir-faire vient de l'Allgäu. La pollution de l'air à Beijing et dans les environs force le gouvernement à agir. La solution : économiser de l'énergie et construire des métropoles plus respectueuses de l'environnement – et toutes nouvelles ! Un cas évident pour les façades des maisons passives de RAICO ... 

 

 

Peking, China
Peking, China

Connaissez-vous Gaobeidian ? En entendant cette question, le même nombre de Chinois et d'Européens secouent sans doute la tête en ayant l'air étonné. Même dans la province de Hebei, qui entoure Beijing, la capitale de la Chine, la ville, avec une population de près de 600 000 habitants, une petite métropole selon les normes chinoises, se classe sous la catégorie « lointaine ». Et pourtant, c'est précisément ici que les futurs fabricants chinois sont à l'œuvre – et RAICO joue un rôle capital.

Certes, le calme ambiant de Heidelberg n'est pas la première chose à laquelle on pense quand on prend l'autoroute à huit voies de Beijing à Gaobeidian et qu'on y voit le parc industriel. Et pourtant, il y a des parallèles étonnants. La « Gaobeidian Railway City » est construite ici sur le modèle de la ville du Neckar : la ville ferroviaire qui est le projet pilote de la Chine pour une construction orientée vers l'environnement avec son plus grand projet de construction de maisons passives au monde. La raison en est évidente : à Beijing et dans les environs, il y a de l’ « air épais ». La province du Hebei autour de Gaobeidian, qui se caractérise par une industrie lourde, est l'une des premières à être confrontée au problème du smog en Chine. 

Carte Gaobeidian
Carte Gaobeidian
Windoor City : un lieu où les idées prennent forme et où naissent les projets de construction ambitieux de l'avenir

À Gaobeidian, le défi est de construire un avenir plus propre, sous l’impulsion du gouvernement : L'implantation de maisons passives dans le parc d'innovation « Railway City » fait partie d'un catalogue de mesures prises par le gouvernement chinois pour promouvoir une vie et un travail économes en énergie dans la Chine de demain. « Green Building » est le buzzword de l'heure – Grâce aux efforts de RAICO pour réduire considérablement la consommation d'énergie de la Chine dans ses foyers, son partenariat avec son partenaire commercial chinois Orient Sundar porte ses fruits: ensemble, 1,5 million de m2 de façades de maisons passives économes en énergie vont être installés dans la seule ville ferroviaire de Gaobeidian. 

Dans la province du Hebei, l'optimisme règne : à l'initiative personnelle du président chinois Xi Jinping, la zone économique spéciale «Xiong'an New Area » a été créée en avril 2017. Une chose est claire : la capitale Beijing déborde de vie et l'air pollué a besoin de toute urgence d'une « bouffée d'oxygène » dans un large rayon autour de la région métropolitaine. La solution : Xiong'an. La ville du futur est quelque chose comme le concentré des visions de Xi pour la « Nouvelle Chine » : les technologies progressistes devraient façonner tous les domaines de la vie. À moyen terme, l'administration, les universités, les hôpitaux et les centres d'affaires seront externalisés de Beijing. Le plan semble porter ses fruits puisque plus d'une centaine d'entreprises de haute technologie se sont déjà installées à Xiong'an, parmi lesquelles de grands acteurs tels qu'Alibaba, Baidu et JD Finance.

 

De grandes dimensions dans l'Empire du Milieu : la plus grande façade de maison passive en bois de Chine se trouve à Gaobeidian
De grandes dimensions dans l'Empire du Milieu : la plus grande façade de maison passive en bois de Chine se trouve à Gaobeidian

Un esprit pionnier perceptible imprègne Xiong'an:dans la ville, qui va devenir le symbole d'un mode de vie respectueux de l'environnement, tout est conçu pour la « construction verte ». Les maisons passives économes en énergie et réduisant les émissions sont appelées à devenir la norme. 

Et à quoi ressemble le beau monde nouveau dans la métropole chinoise Xiong'an, une planche à dessin respectueuse de l'environnement ? Dans la ville du futur, l'accent est mis sur les gens en tant que résidents, et le rôle de fournisseur de services typique de la Chine est en recul. De nombreux services doivent être entièrement automatisés. Dans les supermarchés sans caisse, vous faites vos courses sans faire la queue : les marchandises sont automatiquement débitées et, si nécessaire, transportées chez vous par des véhicules sans chauffeur. Même dans le gymnase de demain, tout est organisé de manière à ce que vous puissiez vous débrouiller sans personnel de service « humain ». Et le film « Retour vers le futur» vous salue lorsque, dans le projet pilote des véhicules autonomes, le personnel d'entretien arrive sur les planches à roulettes pour installer les voitures pour l'utilisateur ...

Le calendrier que s'efforcent de respecter les fabricants de villes chinois est ambitieux : à partir de 2019, les trains à grande vitesse doivent relier la ville du futur à Beijing – en moins de 30 minutes! Actuellement, il y a environ 2 000 personnes qui vivent à Xiong'an, dans 10 ans, ce chiffre atteindra 8 millions. À long terme, il est prévu que 15 à 20 millions de personnes y vivront et y travailleront. Au total, la nouvelle mégapole Xiong'an doit couvrir une superficie de 2 000 km2 – une superficie que Munich, Hambourg et Berlin réunis ne peuvent égaler. Les deux méga-projets, Xiong'an et Gaobeidian, dans lesquels RAICO en Chine est impliqué, nous sont peut-être encore inconnus en Europe, mais ces chiffres montrent aussi clairement en dehors de la communauté des spécialistes que la construction écologique peut être un fantastique moteur « vert » pour l'économie entière. 

Think Big! 

Le premier projet de coopération de RAICO avec Orient Sundar est déjà terminé et la façade en bois de la salle d'exposition de la zone d'exposition « Windoor City » de Gaobeidian est inhabituelle à bien des égards, à commencer par le bois comme matériau : si les façades en bois sont courantes en Europe, en Chine, le bois est toujours considéré comme un véritable « produit premium ». Les dimensions énormes de la plus grande façade de maison passive en bois de Chine constituaient également un défi. RAICO et Orient Sundar ont brillamment résolu la tâche herculéenne de tout réaliser « comme d'un seul moule » avec une largeur de 40 mètres et une hauteur totale de construction de presque 9 mètres. L'intérieur high-tech de la façade RAICO
est le point culminant du projet : des éléments Smart Home tels que l'ombrage, la ventilation et l'éclairage sont intégrés directement dans la façade.

 

Malin, résolu !  L'intérieur de la façade high-tech du nouveau  hall d'exposition  comble tous les vœux
Malin, résolu ! L'intérieur de la façade high-tech du nouveau hall d'exposition comble tous les vœux